Durant l’été, l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine que préside Yolande Thabuis, a proposé aux vacanciers mais aussi aux locaux deux promenades en empruntant la « liaison douce » qui traverse le village en suivant le cours du Borne.

Josette Erard et Gisèle Maistre ont accompagné, à tour de rôle, ces sorties permettant aux participants de découvrir la vie du village tout au long du torrent.

Ce fut l’occasion  de se familiariser avec la flore de ses rives : reine des prés, bardane, millepertuis, consoude…Les animatrices ont souligné l’utilisation, dans le passé , des eaux du Borne pour le fonctionnement des deux scieries et ont rappelé que ce torrent, habituellement paisible, peut, lors d’orages violents dans le massif des Aravis,  se révéler meurtrier comme lors la catastrophe du 14 juillet  1987.

Elles ont également évoqué la baisse du niveau d’étiage du cours d’eau en raison du réchauffement climatique et le manque d’enneigement ainsi que la nécessité pour l’avenir de prévoir des retenues d’eau en amont pour éviter, à terme, son assèchement ponctuel mais mortel.

                                                                                                                             G.M.

Légende photo : Les vacanciers ont apprécié la découverte du village, au fil de l’eau.